Le Nevada voudrait un partage des liquidités du poker en ligne

La Commission des Jeux du Nevada se penche un projet de loi qui a pour but de permettre un partage des liquidités entre les différents Etats des Etats-Unis où le poker est légal. Il s’agit d’un modèle de partage déjà appliqué dans le Delaware. La Californie et le New Jersey semble etre en passe de devenir les Etats suivants.

Même si la régulation des jeux en ligne à l’échelon fédéral aux Etats-Unis ne semble pas beaucoup avancer, elle se confirme de plus en plus vite au niveau des Etats. La régulation actuelle appliquée au Nevada veut que les sites autorisés à opérer au Nevada n’acceptent uniquement que les mises provenant des ordinateurs et appareils mobiles se trouvant dans la limite des frontières de l’Etat. Malheureusement pour le Nevada, ses 2,7 millions d’habitants en fait un marché relativement faible. Selon le Las Vegas Review Journal, le projet de loi intitulé « Assembly Bill 5 » actuellement soutenu par la Commission des Jeux du Nevada permettrait au Gouverneur de l’Etat, de passer des accords avec les Gouverneurs des autres Etats dans lesquels le poker en ligne est légal afin de partager leur liquidité. Le texte de liquidité commune devrait être discuté à partir du 04 février 2013.

A.G. Burnett, président de la Commission des Jeux  déclarait « J’ignore s’il y a des négociations spécifiques en cours ». Néanmoins, il y a de forte chance que des négociations soient engagé sous peu si ce n’est pas déjà la cas puisque l’on sait que le gouverneur du Delaware a signé en juin 2012 la loi régulant les jeux en ligne dans son Etat. Au même moment, on annonçait les premiers tests d’une plateforme régulée pour janvier 2013. La Californie et le New Jersey travaillent également à réguler le secteur. Ainsi, les sénateurs du New Jersey ont voté, le 20 décembre dernier, un texte supposé réguler les jeux en ligne. Pour entrer en vigueur, ce texte doit préalablement être signé dans un délai de 45 jours par le Gouverneur Chris Christie qui s’était déjà opposé à d’autres textes légalisant les jeux en ligne.

De l’autre coté, certains Etats ne sont pas favorable à cette régulation du jeu en ligne. L’Utah par exemple a déjà annoncé se retirer de toute régulation fédérale éventuelle. Le Texas prend une position plus marquée en proposant le Texas Gaming Act of 2013 qui vise à bannir le poker en ligne.